Category: HAGATI YACU

interview de Boubacar Boris Diop et Dalila Boitaud- Mazaudier sur Radio Campus Bordeaux, Novembre 2014.

Lien Permanent pour cet article : http://www.uzetcoutumes.com/interview-de-boubacar-boris-diop-et-dalila-boitaud-mazaudier-sur-radio-campus-bordeaux-novembre-2014/

FITHEB 2014 : « Hagati Yacu », je n’ai pas choisi ma place. Par Hurcyle Gnonhoue, le 15 décembre 2014.

Hagati Yacu, Meilleur spectacle du Fitheb 2014 ©Bénincultures

« Tout va bien se passer ». La comédienne, avec cette phrase sur la langue, pressée et l’air presque traqué, venait de m’installer sur un casier de boisson. En plein scène, derrière des barricades en bois, comme s’il s’agissait d’un enclot, d’un refuge, en écho aux chapelles de l’église catholique où moururent des milliers de Tutsi. Mais tout se passera-t-il aussi bien ? Continue reading

Lien Permanent pour cet article : http://www.uzetcoutumes.com/fitheb-2014-hagati-yacu-je-nai-pas-choisi-ma-place-par-hurcyle-gnonhoue-le-15-decembre-2014/

HAGATI YACU / Entre Nous

Cliquez ici pour télécharger le DOSSIER de PRESSE du spectacle.

 

 » Hagati Yacu signifie Entre Nous en Kinyarwanda.

 

affiche Hagati_Yacu

C’est d’abord entre nous, avec vous lorsque le théâtre devient une confidence, et que l’on parle ensemble de la réalité, parce que se taire est impossible.
Entre nous dans la rue, l’impasse, le hangar, les places publiques, le chemin de l’un  à l’autre, à l’échelle d’une ville que l’on regarde, que l’on creuse dans ses recoins pour y dire un poème urbain de la guerre, du soleil et de la mélancolie.
Entre nous la danse, la parole, la peinture, entre nous le silence sur les souffrances du monde et le cri dans les intervalles.
Entre nous tout au long d’une journée, avec trois rendez vous et trois espaces pour se rencontrer.
Entre nous parce que nous vous disons épisode 1, épisode 2, épisode 3 et entre temps, nous allons apprendre à nous attendre.
C’est aussi entre nous, de l’un à l’autre, dans ce que l’on appelle relations ou connaissances et puis reconnaissances: l’autre qui est-ce ? Comment fait-on pour vivre ensemble ?
Entre nous parce que ce sont les petites histoires qui écrivent la Grande; parfois si mal écrite.
Et puis c’est entre nous, plus loin dans le monde, jusqu’au Rwanda, jusqu’à rejoindre celles et ceux qui ont tout perdu pendant les cent jours de 1994, parce qu’entre nous, il est interdit de perdre la mémoire.
Entre nous les vivants et le souvenir des morts, lorsque le théâtre offre une sépulture / poème aux abandonnés.
Entre nous en exil, en sauvetage, en colère, en vie.
Entre nous en humanité. Hagati Yacu « .

Continue reading

Lien Permanent pour cet article : http://www.uzetcoutumes.com/hagati-yacu/

Aurillac 2014 : Perturbations résistantes avec menaces d’éclaircies ! L’actutalité de la Scénographie, Octobre 2014 par Stéphane Goni

(…) Sur une idée de Dalila Boitaud-Mazaudier et Cécile Marical, la Compagnie UZ et Coutumes avec Hagati Yacu (entre nous) revient sous forme théâtrale sur l’effroyable génocide du Rwanda. En trois volets à des moments distincts de la journée, 11 h, 15 h & 17 h 30, pour mieux faire prendre conscience de la temporalité du processus. Car “ce n’est pas une petite affaire que le chaos” est-il dit en cours de représentation. Le premier rendez-vous a lieu en pleine rue, le public est accueilli puis guidé sans le savoir par les futurs bourreaux, des hommes bien mis forcément. Continue reading

Lien Permanent pour cet article : http://www.uzetcoutumes.com/aurillac-2014-perturbations-resistantes-avec-menaces-declaircies-lactutalite-de-la-scenographie-octobre-2014-par-stephane-goni/

critique, festival d’Aurillac, HAGATI YACU, par Christine Friedel.

Théâtre du blog, Posté dans 28 août, 2014 dans critique. Par christine Friedel.

Continue reading

Lien Permanent pour cet article : http://www.uzetcoutumes.com/critique-festival-daurillac-hagati-yacu-par-christine-friedel/